Saintes Maries de la Mer et Camargue (13)

Située dans les Bouches du Rhône, la petite ville des Saintes Maries de la Mer compte un peu plus de 2.500 habitants. C'est un centre touristique qui possède un port de plaisance et des arènes où sont organisées des corridas.
L'église date du XIIème siècle. Elle se présente comme une forteresse avec une chapelle haute qui forme un donjon et dans laquelle on trouve un puit en cas de siège. Dans la crypte sont conservées les reliques de Sainte Sara, tandis que celles des deux saintes Marie se trouvent dans la chapelle haute. Selon la tradition, Marie-Jacobé (sœur de la Vierge), Marie-Salomé (mère des apôtres Jacques et Jean), Lazare et ses deux sœurs Marthe et Marie-Madeleine, Maximin et Sidoine, ainsi que la servante noire des deux Maries, Sara, chassés de Judée sur une barque auraient abordé sur le littoral à l'emplacement actuel de la ville. Les réfugiés se dispersèrent dans la région pour y répandre la parole du Christ. Les deux Maries et Sara restèrent en Camargue. Leur tombeau est devenu un lieu de pèlerinage. En mai et en octobre de chaque année, ces pèlerinages accueillent une foule nombreuse. Celui de mai est surtout fréquenté par les Gitans qui viennent de tous les pays, et qui, tous les trois ou quatre ans, élisent leur reine aux Saintes-Maries-de-la-Mer.
L'église date des IX, X et XIIème siècles. Elle est dédiée aux deux Maries. Elle a été édifiée à l'emplacement d'un sanctuaire déjà célèbre au VIème siècle. Elle a été fortifiée pour protéger les habitants du pays et les reliques des saintes contre les sarrasins. Dans la crypte, statue de sainte Sara, patronne des gitans.

A voir à proximité : Parc ornithologique du Pont de Gau.

 
Eglise des Saintes Maries de la Mer
 
 
 
 
 
 
 
 
Saintes Maries
 
 
 
 
Crypte et Sainte Sara
 
 
 
  Crin Blanc
 
Vovo
 
 
Gardian
 
 
Port
 
 
 
Flamants roses
 
 
 
Aigrette
 
Chevaux camarguais
 
 
 
 
 
Taureaux camarguais
 
 
 
 
Mes commentaires:
Ville coup de coeur du sud de la France. Animée été comme hiver, cette ville est le point central de la Camargue. Il fait bon flaner dans ses ruelles, passer quelques minutes dans l'église où défilent une multitude de pélerins. Le port est tout aussi sympathique. A proximité, les balades à pied permettent de découvrir la faune locale très diverse et très nombreuse. A éviter une zone à l'est des Saintes Maries de la Mer (à moins d'1 km du centre ville), station de traitement à ciel ouvert des eaux usées de la ville. Les plages sont propres mais les moustiques, omniprésents de jour comme de nuit, attaquent par vagues successives.
A ne pas manquer dans le coin, la visite du Parc ornithologique du Pont de Gau (à quelques km au nord de la ville) avec ses sentiers et ses observatoires qui permettent d'observer la faune sauvage. Pourquoi ne pas faire également une balade à cheval dans les marais (attention aux moustiques, protections indispensables) ? Une bonne adresse ? Le Marais de Pioch, route d'Arles. L'accueil y est sympathique. Les groupes formées restent de petite taille. La balade d'une heure est agréable et bon marché. On circule dans les marais aux trois allures (pas, trot et galop). On rencontre bon nombre d'animaux dont un petit troupeau de taureaux camarguais. Un seul regret, un petit verre à l'arrivée qui permettrait de terminer la balade dans la convivialité.