CIRCUIT AU SRI LANKA (juillet - août 2012)
Circuit "Vacances Transat"
 
28 juillet 2012 : LYON / PARIS / COLOMBO
Vol LYON – PARIS puis vol PARIS – COLOMBO.
Dîner et nuit à bord.
 
29 juillet 2012 : COLOMBO – HENDALA
Accueil avec guirlande de fleurs.
Petit déjeuner.
Visite du temple de KELANIYA.
Tour de COLOMBO.
Installation à l’hôtel « Pegasus Reef ». Verre de bienvenue.

Détente en bord de mer.
Dîner et nuit à l’hôtel.
 
COLOMBO : « Feuille de manguier ». A l'origine, petite bourgade. Les portugais débarquent sur l’île en 1507. Ils construisent des forteresses. Celle de COLOMBO protège le port. Les hollandais les en chassent en 1635 puis gouvernent depuis COLOMBO. Les anglais font de COLOMBO la capitale au détriment de KANDY. Ils changent le visage de la ville : démolitions, réaménagements, extension, construction de villas et de résidences. Le port se développe grâce au commerce du thé et des épices. Depuis 2009, la ville se développe à nouveau mais reste peu attractive avec des quartiers périphériques très pauvres. Elle s’étend le long de la côte sur vingt kilomètres.

A voir dans la ville :
                - Le fort (dominé par la Clock Tower, un ancien phare), grands magasins, ancienne poste, chaitya dédié au Bouddha, St Peter (église anglicane avec ses exvotos).
                - Galle Face Hotel : Plus vieil hôtel de luxe de l’époque coloniale.
                - PETTAH : Quartier populaire et commerçant.
               - Sri Ponnambala Vaneswara : Temple hindou construit vers 1860.

A proximité de la ville :
                - Temple de KELANIYA : L’un des trois sites de l’île où le Bouddha serait passé. Stupa en forme de tas de riz. Temple moderne avec de nombreuses fresques.

30 juillet 2012 : HENDALA – ANURADHAPURA
Petit déjeuner.
Rendez-vous avec les pêcheurs de NEGOMBO.
Visite du site antique de YAPAHUWA.

Déjeuner.
Visite d’ANURADHAPURA.
Installation à l’hôtel « Palm Garden ». Verre de bienvenue.
Dîner et nuit à l’hôtel.
 
NEGOMBO : Petite ville de pêcheurs et station balnéaire tranquille. Un marché au poisson s’y tient quotidiennement. Catamarans traditionnels pour la pêche aux crevettes.

YAPAHUWA : Il ne reste que peu de choses de l’ancienne capitale du XIIIème siècle (1271 – 1283) qui accueillit la dent du Bouddha. Forteresse sur un rocher, escalier monumental avec rampes à volutes en forme d’animaux, lions montant la garde, porche du temple avec ses frises et des piliers, grotte aux fresques, musée.

 
Macaque rhésus
 
 
ANURADHAPURA : Ville sainte du bouddhisme cinghalais. Elle est fondée au IVème siècle avant JC et devient très vite le centre du royaume. Le roi Dewanampiya Tissa (IIIème siècle avant JC) fit édifier de somptueux palais. Il se convertit au bouddhisme et, avec lui, tout son peuple. Beaucoup de constructions religieuses, civiles et militaires aujourd’hui en ruine datent de cette époque. Dutugemunu (IIème siècle avant JC) fit construire bien d’autres monuments. 119 rois tantôt cinghalais, tantôt tamouls se succédèrent à ANURADHAPURA. En 1073, le roi Vijaya Bahu 1er décida de transférer la capitale à POLONNARUWA. La ville tomba dans l’oubli jusqu’à sa redécouverte en 1820. Aujourd’hui, la ville actuelle sans charme jouxte la cité ancienne qui s’étend sur une dizaine de kilomètres du nord au sud.
               Temple Isurumunila : Sanctuaire rupestre du IIIème siècle avant JC. Après l’entrée, têtes d’éléphants, guerrier au repos avec son cheval. Au bas de l’escalier, deux gardes sculptés surmontés d’un cobra. Sculpté dans la roche, plus vieux temple bouddhiste du SRI LANKA avec un bouddha assis. A gauche, autre temple avec un bouddha couché, statue de Mahinda qui convertit le roi Thevanambiya Tissa.

Old Shine Room

New Shine Room

Mahinda

 
                Arbre Sri Maha Bodhi : Situé au dessus d’un temple, arbre sacré planté il y a 2600 ans à partir d’une bouture de l’arbre sous lequel Bouddha reçut l’Illumination. Lieu de pèlerinage.

Entelle / Tourterelle d'Asie
 
                Palais de Bronze : Palais édifié au IIème siècle avant JC dont il ne reste que les 1600 piliers de pierre (3.80 mètres de haut) qui servaient de base à un édifice en bois de neuf étage et un millier de cellules.

                Dagoba Ruvanvelisaya : Reconstruit récemment. Initialement bâti sous le règne des rois Dutugemunu puis Tissa. Autour du mur d’enceinte, des dizaines de têtes d’éléphants gardent le sanctuaire et soutiennent la planète. Le bâtiment de 90 mètres de haut au sommet plaqué d’or abrite la statue de Bouddha couché avec l’empreinte de son pied.

New Shine Room

                Dagoba Jetavanarama : C’était, avec plus de 150 mètres de haut, le plus grand du site. On y trouva de nombreux textes du XIème siècle.

Vanneau caronculé

                Dagoba Thuparama : Le plus ancien du SRI LANKA. Il abrite la clavicule du Bouddha.

                Bains jumeaux : Bains purificateurs des dignitaires construits au Vème siècle. Escaliers bien conservés, chemin de ronde, gargouille, bas relief représentant le roi serpent.

                Dagoba Abhayagiri : Edifié au Ier siècle avant JC. En cours de rénovation.

                Temple Mahasena : Ancien complexe monastique dont il ne reste que quelques colonnes et une pierre de lune (VII – VIIIème siècle) que l’on considère comme la plus belle de l’île. Marches d’escalier sculptées. Le premier cercle correspond au monde de souffrance (le feu). Dans le deuxième cercle, on trouve les éléphants, les chevaux, les lions et les buffles, symboles respectivement de la naissance, de la force de l’âge, de la maladie et de la mort. Le troisième cercle révèle la cause des souffrances (la plante rampante et perverse), le quatrième la sagesse (le cygne). Le cinquième cercle qui évoque la mort (la frise de fleurs) contient en son centre le sixième cercle qui correspond au nirvana (le lotus). Cinq marches correspondent ensuite aux cinq pêchers capitaux (meurtre, vol, immoralité, mensonge, alcoolisme), animal hybride sculpté, sanctuaire où avait été placée la statue du Bouddha.

Entelle

Hôtel « Palm Garden » : Bungalows disséminés dans un parc arboré, piscine, lac artificiel où viennent s’abreuver des éléphants sauvages.

31 juillet 2012 : ANURADHAPURA – DAMBULLA – HABARANA
Petit déjeuner.
Visite des grottes de DAMBULLA.
Déjeuner.
Visite du site de SIGIRIYA.
Installation à l’hôtel « Chaaya Habarana ». Verre de bienvenue.
Dîner et nuit à l’hôtel.
 
DAMBULLA : Centre géographique de l’île. Lieu choisi par un roi cinghalais en exil et sa famille. Il fut accueilli par un ermite. Lorsque le roi repris son trône, il fit transformer les grottes en de riches temples. Aujourd’hui, site saint du bouddhisme et l’un des plus beaux du SRI LANKA. A l’entrée du site, bouddha de 30 mètres de haut offert par la THAILANDE, la COREE et le JAPON. On accède aux grottes à pied. Le site se compose de cinq grottes qui se succèdent. Elles ont été aménagées du Ier siècle avant notre ère jusqu'au début du XXème siècle. On y trouve pas moins de 150 bouddhas assis, debout ou couchés. La plus grande est la grotte numéro 2 avec ses 50 mètres de long et une hauteur comprise entre trois et six mètres.

SIGIRIYA (Rocher du Lion) : Lieu choisi par le roi Kassyapa qui tua son père et chassa son frère. Il fit construire un palais, des temples et surtout une forteresse perchée à 200 mètres de hauteur. Des années plus tard, le frère écarté du pouvoir revint à la tête d’une armée pour déloger son frère parricide. Le site fut alors abandonné.

                Partie basse : jardins (Ier siècle remaniés aux V et Xèmes siècles), terrasses et bassins entourés par des murailles et des canaux.
 
Vue aérienne de la partie basse
 
 
 
 
 
 
                Rocher : Fresque des demoiselles de Sigiriya. L’une des plus belles curiosités du SRI LANKA. La fresque représente une vingtaine de femmes d’une très grande beauté, parées de multiples bijoux, souvent réunies deux par deux, comme posées sur des nuages). Balancing Rock (arme défensive en cas d’attaque). La forteresse est située à 200 mètres de hauteur sur un plateau de 200 mètres de long et 75 mètres de large qui offre un superbe panorama. Bassins, réservoirs, citernes, trône de pierre, salle d’audience, petite grotte avec trône, porte du Cobra.
 
 
 
 
 
Macaques rhésus
 
 
Trône
 
 
 
 
 
Balancing rock
 
Salle d'audiences / Trône
 
 
HABARANA : Petit village étape.
 
Chaaya Habarana : Hôtel situé le long d’un lac dans un superbe jardin, bungalows, piscine.

1er août 2012 : HABARANA
Petit déjeuner.
Journée d’écotourisme : promenade dans le village, découverte des environs en char à bœuf, visite des plantations, dégustation de noix de coco, navigation en pirogue sur le lac, déjeuner chez l’habitant, séance de massage.
Retour à l’hôtel. Dîner et nuit.

Ecureuil géant oriental

Aigle des serpents / ?

Grands cormorans

2 août 2012 : HABARANA – POLONNARUWA – HABARANA
Petit déjeuner.
Visite en tuk-tuk de POLONNARUWA incluant le musée.
Visite d’un atelier de sculpteurs sur bois.

Déjeuner.
Visite du monastère de MEDIRIGIRIYA.
Retour à l’hôtel.
Dîner et nuit.
POLONNARUWA : Au XIème siècle, la destruction d’ANURADHAPURA conduit le roi Vijaya Bahu Ier à s’installer à POLONNARUWA. La ville se développe sous le règne de ses successeurs avec la construction d’un grand nombre de monuments. Au XIIème siècle, Parakrama Bahu Ier fit creuser le lac de TOPAWEWA, réservoir de 1800 hectares alimenté par un canal de plus de 16 kilomètres de long.
                Palais royal : Il ne reste que deux des sept étages qui constituaient cet édifice avec ses murs de 2.5 mètres d’épaisseur. Il aurait compté un millier de pièces.

                Salle du conseil de Parakrama Bahu : Construction à troix niveaux. Frise sculptée représentant des éléphants, des lions et des nains, pierre de lune. Au sommet des escaliers, deux lions gardaient la salle du conseil avec ses piliers qui soutenaient un toit de tuiles.

                Kamara Pokuna : Bassin à gradins situé au bord du canal. L’eau jaillit de deux gueules de crocodile.

                Temple de Shiva : Temple qui daterait du XIIIème siècle, fait de pierres assemblées, mélange d’architecture locale et indienne. Taureau Nadi, pierre où l’on cassait une noix de coco comme offrande.

                Terrasse de la relique de la dent :

                               Vatadage : Chambre des reliques du VIIème siècle qui constitue l’un des édifices les plus anciens et les plus beaux du site. Dagoba accessible par quatre escaliers situés à chacun des points cardinaux, ornés de pierre de lune et de gardiens, bas relief de singes sur les rampes. Les colonnes supportaient un toit circulaire. Statue de quatre bouddhas assis entourés de trois frises : fleurs de lotus, nains et lions.

                               Hatadage : Lieu construit par Nissanka Malla au XIIème siècle pour abriter la dent du Bouddha. Pierre de lune protégée par des gardiens.

                               Atadage : Ce temple du XIème siècle a été le premier à accueillir la relique du Bouddha. Portique restauré, fondations, bouddha debout.

                               Gal Pota : Exploits du roi Nissankal Malla gravés sur une dalle de granit de plus de 8 mètres de long et 1.2 mètre de large pesant 25 tonnes. Sur les cotés, frise d’oies et éléphants protégeant une femme.

                               Sat Mahal Prasada : Temple pyramidal en brique du XIIème siècle.

                              Lata Mandapa : Vestiges d’un dagoba aux colonnes sculptées entourées d’une barrière de pierre.

                               Thuparama : Temple de style hindou du VIIème siècle très bien conservé. Murs de 1.3 mètre d’épaisseur, plusieurs bouddhas du VIIème siècle, ouverture laissant passer des rayons lumineux qui viennent faire scintiller le quartz des statues.

                Rankot Vihara : Dagoba haut de 50 mètres qui appartenait à un grand ensemble monastique. Petits autels contenant parfois des bouddhas mal conservés.

                Kalu Gal Vihara : Temple-grotte avec quatre statues taillées dans la pierre : un bouddha allongé de 15 mètres de long, un bouddha debout bras croisés, un bouddha assis méditant et un autre adossé à la paroi rocheuse.

                Bassin au lotus : Six mètres de diamètre en forme de lotus avec huit pétales de pierre sur cinq étages de gradins.

MEDIRIGIRIYA : Les ruines d’un ensemble du VIIIème siècle s’étendent sur environ un hectare. Vatadage : édifice circulaire au sommet d’une colline (trois rangées de piliers octogonaux de 5 mètres de haut qui supportaient la toiture d’une construction destinée à protéger les stûpas, bouddhas qui méditent à chacun des points cardinaux). Pilmage qui contenait un immense bouddha, baignoire médicinale, hôpital.

Buffle domestique

3 août 2012 : HABARANA – TRINCOMALEE – HABARANA
Petit déjeuner.
Journée d’excursion sur la côte est.

Eléphant d'Asie

Visite du temple hindou de TRINCOMALEE.
Déjeuner.
Après midi de baignade en bord de plage.
Retour à l’hôtel.
Dîner et nuit.
 
TRINCOMALEE : Ville tranquille très étendue avec une population cinghalaise, tamoule et musulmane. Située sur une presqu’île, elle bénéficie d’un port naturel grâce à une baie qui s’étend sur 80 kilomètres carré. Pendant plusieurs siècles, la région fut convoitée par les portugais, les hollandais, les français et les anglais. Entre 1983 et 2009, elle fut le théâtre d’affrontements sanglants entre tamouls et cinghalais. Superbes plages au nord de la ville.

                Fort Frederick : Date de 1623. Base militaire qui constitue un point de passage obligé pour gagner un temple hindou. Porche datant de 1675, casemates, banyans.

Daims

                 Temple de Konesvaram : Temple perché au sommet de Swami Rock. Important lieu de pèlerinage pour les tamouls. Passage menant à des niches qui abritent des divinités, « arbres à souhaits ». Beau panorama.

4 août 2012 : HABARANA – DAMBULLA – KANDY
Petit déjeuner.
Visite de NALANDA GEDIGE.
En cours de route, visite d’un jardin d’épices.
 
Poivre
 
Canelle
 
Aloe vera
 
Bois de senteur
 
Cacao
 
Jak fruit
 
Vanille
 
Ananas
 
Récolte du latex
 
 
 
Déjeuner.
Installation à l’hôtel « Suisse Hotel ». Verre de bienvenue.
Spectacle de danses de KANDY.

Visite du temple de la dent de Bouddha à KANDY.
Dîner et nuit.

NALANDA GEDIGE : Sans doute le plus vieil édifice en pierre du SRI LANKA construit probablement entre les VIIIème et Xème siècles. Portique de pierre, allée qui débouche sur le temple mêlant les styles hindou et bouddhique, bouddha, figures sculptées dans de petites niches. Situé près d’un lac artificiel, il a été déplacé par l’UNESCO pour le protéger de la montée des eaux.

KANDY : C’est l’ancienne capitale des rois cinghalais jusqu’à la chute du dernier roi en 1815. La ville, entourée de collines verdoyantes est située à 500 mètres d’altitude sur les rives d’un lac. 250.000 habitants. Plus grand centre religieux du SRI LANKA. Elle est dominée par une gigantesque statue du Bouddha offerte par le JAPON.
                Temple de la dent du Bouddha : Il est constitué d’un ensemble de bâtiments entourés d’un haut mur. On s’avance vers le sanctuaire en passant par un escalier, par une pierre de lune au sol puis par un porche de pierre surveillé par deux gardiens en bas relief. On arrive alors au cœur du sanctuaire avec la salle de l’Image qui protège une chasse contenant le reliquaire de la dent. On atteint la relique exposée au premier étage dans six coffrets d’or en forme de dagoba qui s’emboitent les uns dans les autres. Pendant la montée des marches vers le premier étage, on peut apercevoir l’équipement en argent qu’on installe sur l’éléphant choisi pour assurer le transport de la relique. De nombreux fidèles se pressent pour voir la dent du Bouddha. Trois cérémonies quotidiennes se déroulent dans le temple. Après la salle de l’Image, on accède à l’octagon ou bibliothèque. Il s’agit d’une petite tour octogonale qui abrite des manuscrits anciens, certains datant du Xème siècle. On arrive enfin dans deux salles : New Shine Room (grande salle de prière, nombreux tableaux, grand bouddha doré offert par la THAILANDE) et musée Sri Dalada (grand nombre d’objets liés à l’histoire de la dent du Bouddha, photographies de l’attentat de 1998).
 
 
 
 
Salle de l'Image
 
 
 
 
 
 
 
 
Octagon
 
 
New Shine Room
 
 
 
                Hall des audiences : Salle inachevée où le dernier roi de KANDY accordait des audiences. Ici fut signée la reddition des kandyens en 1815. 64 piliers de bois très ouvragés.

                Lac artificiel : Il fut creusé à la demande du dernier roi de KANDY en 1807. Jet d’eau central et petit pavillon.

Suisse Hotel : Palace construit en 1920. Hall avec colonnades, salle de bal transformée en salle de restaurant, piscine. Ici, séjourna lord Mountbatten, vice roi des INDES.

5 août 2012 : KANDY – PINAWELLA – PERADENIYA - KANDY
Petit déjeuner.
Visite d'une taillerie de pierres précieuses.

Excursion à PINEWELLA pour visiter l’orphelinat des éléphants.
Déjeuner.
Visite du jardin botanique de PERADENIYA.
Retour à l’hôtel.
Dîner et nuit.

Orphelinat des éléphants de PINAWELLA : Vaste parc où les pachydermes vivent en semi-liberté. Les éléphanteaux sont nourris au biberon. On peut assister à leur bain. C’est aussi un centre de recherche et de reproduction.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Jardin botanique de PERADENIYA : Jardin de 60 hectares créé en 1821. Il est devenu, au fil du temps, l’un des plus célèbres du monde. Jardin aux épices, maison des orchidées, maison des cactus, avenue des palmiers, bambous géants …

 
 
 
 
 
 
 
Great Lawn
 
 
Royal Palm Avenue
 
 
 
 
Cabbage Palm Avenue
 
 
Maison des orchidées
 
 
 
6 août 2012 : KANDY – NUWARA ELIYA – BANDARAWELLA
Petit déjeuner.
Visite d'un atelier de batiks.
Départ vers les plantations de thé.

Visite de la plantation et fabrique de thé Bluefield Tea Estate.
 
 
Tri initial et pré-séchage
 
Coupe
 
Tri
 
Fermentation
 
Séchage
 
Séparation finale
 
Conditionnement et stockage
 
Dégustation de différents thés
 
Déjeuner.
Route vers NUWARA ELIYA.
Départ à bord du « train du thé ».

Installation à l’hôtel « Bandarawella Hotel ». Verre de bienvenue.
Dîner et nuit.
 
NUWARA ELIYA : Ville située à 1900 mètres d’altitude. Elle a été créée par les britanniques à la fin du XIXème siècle à l’image d’une petite cité anglaise. Ils venaient s’y reposer et fuir la chaleur lourde du reste de l’île. Paysages verdoyants grâce à un climat tempéré. Aujourd’hui, NUWARA ELIYA compte environ 30.000 habitants. Maisons anciennes de style colonial, Grand Hôtel, Poste, parc Victoria, marchés.

BANDARAWELLA : Ville étape située à 1200 mètres d’altitude et entourée de plantations de thé. 7.000 habitants.
 
Bandarawella Hotel : Ancien club des planteurs anglais (1893) transformé en hôtel.

7 août 2012 : BANDARAWELLA – TISSAMAHARA - KATARAGAMA
Petit déjeuner.
Découverte des chûtes de RAWANA.

Visite du site de BUDURUWAGALA.
Déjeuner à TISSAMAHARA.
Safari en 4x4 dans le parc national de YALA.
Route vers KATARAGAMA.
Installation à l’hôtel « Mandara Rosen ». Verre de bienvenue.
Dîner et nuit.
 
BUDURUWAGALA : Site situé au pied d’une falaise dont la paroi a été sculptée de sept bouddhas. Ils datent d’il y a 2100 ans. Le plus grand atteint 17 mètres de haut.

TISSAMAHARA et parc national de YALA : Ancienne capitale du royaume cinghalais de RUHUNA (IIIème siècle avant JC). Dagoba au bord d’un lac qui compte parmi les plus vieux de l’île. Porte d’entrée vers le parc national de YALA. Deuxième plus grand parc du SRI LANKA avec 97.500 hectares : éléphants, daims, cerfs, sangliers, crocodiles, léopards, buffles, plusieurs centaines d’espèces d’oiseaux.
 
 
 
 
 
 
 
 
Tantale indien
 
Héron
 
Grand cormoran
 
Vanneau caronculé
 
 
Baza noir
 
 
Varant du désert
 
Crocodile des marais
 
 
 
 
 
Entelle
 
 
Sambar
 
 
 
Sambar et buffle d'Asie
 
Buffle d'Asie
 
 
 
Eléphant d'Asie
 
 
 
Léopard
Hôtel Mandara Rosen : Chambres avec jardin privatif, piscines musicales.

8 août 2012 : KATARAGAMA – DICKWELLA
Petit déjeuner.
Visite des temples de KATARAGAMA.
Route vers DICKWELLA.
Installation à l’hôtel « Dickwella Resort ». Verre de bienvenue.
Déjeuner.
Après-midi de détente en bord de mer.
Dîner et nuit.
KATARAGAMA : Petite ville au milieu d’un paysage de rizières et de collines. Lieu saint où se pressent de nombreux pèlerins venus vénérer un dieu appelé Skanda par les hindouistes tamouls (frère de Ganesh, fils de Shiva et Parvati, il est représenté par un objet appelé yantra) et Kataragama par les bouddhistes cinghalais (roi guerrier légendaire dont les restes seraient conservés dans un reliquaire). La ville compte plusieurs temples. Celui de Maha Devale est dédié au dieu Skanda.

Dickwella Resort : Bel hôtel bâti sur une péninsule entourée par la mer. Plage en contrebas. Bungalows. Restaurant panoramique. Piscine à eau de mer.

9 août 2012 : DICKWELLA – WELLIGAMA – GALLE - DICKWELLA
Petit déjeuner.
Excursion à WELLIGAMA pour rencontrer des pêcheurs qui pratiquent une technique de pêche ancestrale.
Promenade dans la ville de GALLE.
Dîner.
Retour à l’hôtel.
Après midi libre.
 
WELLIGAMA : Village situé dans la baie du même nom qui a été très touchée par le raz de marée de fin 2004. On y pratique la pêche sur échasses.
 
 
 
 
 
GALLE : Lieu probable où les phéniciens auraient établi un comptoir. En 1587, les portugais investissent les lieux et bâtissent le fort Santa Cruz. En 1640, à la demande du roi de CEYLAN, les hollandais font le siège du fort. Les portugais capitulent et cèdent le fort aux hollandais qui l’occuperont pendant 150 ans. Ils agrandissent la forteresse, élèvent des remparts, construisent des maisons, des entrepôts et des églises. Les hollandais sont chassés par les anglais en 1796. Le port de GALLE reste le plus grand de l’île jusqu’en 1870. Son déclin est lié à la concurrence de COLOMBO. La ville est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1992. Elle compte environ 95.000 habitants. Dans le fort, hôtel Amangalla (construction de 1684 du gouverneur de GALLE convertie en hôtel dès 1865), Groote Kerk (église protestante hollandaise élevée en 1775), Hospital Street (place ombragée, tribunal et Kachcheri qui fut un hôpital hollandais), bastion d’Aurora, bastion de la pointe Utrecht, phare blanc (construit au début de la seconde guerre mondiale), mosquée Meeran Jumma (installée dans l’ancienne cathédrale portugaise), bastion Triton, bastion Neptune, bastion Clippenberg, remparts, Old Gate (avec les armoiries anglaises et le signe de la Compagnie hollandaise des INDES orientales), Rempart Street (la plus ancienne du fort). A l’extérieur du fort, la ville moderne est moins intéressante à part le temple hindou, la cathédrale Sainte Marie et quelques maisons coloniales hollandaises.

Hôtel Amangalla

Eglise hollandaise

Eglise anglicane

10 et 11 août 2012 : DICKWELLA
Journées libres en bord de mer.
En fin d'après midi du 11 août 2012, transfert à COLOMBO.

21 août 2012 : COLOMBO – PARIS – LYON
Vol COLOMBO – PARIS.
Vol PARIS – LYON.