CIRCUIT AU MEXIQUE (juillet - août 2001)

Données historiques
 
Les premières traces de présence humaine au MEXIQUE ont été retrouvées dans des grottes sur la côte pacifique et dans le YUCATAN.
 
De 1200 avt JC à 400 après JC: Période pré-classique.
Essor et déclin de la civilisation olmèque (centre de pouvoir près de VERACRUZ et de TABASCO, La Venta est la plus importante de leurs cités). Début de la civilisation des Mayas et des Zapotèques.
 
De 400 à 900 après JC: Période classique.
Repères = TEOTIHUACAN, MONTE ALABAN, Mayas.
TEOTIHUACAN: Cité théocratique qui atteint son apogée au VIIème siècle. Située sur les hauts plateaux du MEXIQUE central, elle comprend 2 pyramides et de nombreux temples. Elle fut probablement avec ses 200.000 habitants la ville la plus peuplée du monde à cette époque. Incendiée et pillée, elle fut abandonnée au VIIIème siècle.
MONTE ALABN: Située dans l’état d’OAXACA, cette ville fut habitée du VIIIème siècle avant JC jusqu’à l’arrivée des espagnols. Son apogée se situe entre le VIIème et le VIIIème siècle avant son abandon progressif.
Mayas: Civilisation ordonnée autour de plusieurs centres urbains. Principaux sites: CHIAPAS (PALENQUE), YUCATAN (CHICHEN ITZA, UXMAL, COBA). Le déclin et la dissolution de cet empire restent inexpliqués.
 
De 900 à 1300: Période post-classique.
Repères: Toltèques, Mixtèques, Aztèques.
Toltèques: C’est une civilisation encore peu connue dont la capitale TULA est située à une cinquantaine de kilomètres au nord de MEXICO. Au YUCATAN, l’influence toltèque est évidente à partir de l’an 1000 (CHICHEN ITZA).
Mixtèques: La renommée de l’art mixtèque est due surtout à des objet d’orfèvrerie découverts dans une tombe de MONTE ALBAN. Le principale site Mixtèque est MITLA. Aztèques: Originaires de l’ouest, les aztèques s’établirent dans la vallée de MEXICO à l’endroit où, selon la légende, un aigle dévorant un serpent sur un cactus leur aurait indiqué l’emplacement de leur ville. Ils fondèrent TENOCHTITLAN sur le lac TEXCOCO en 1325. Cette tribu fit la conquête des petits royaumes voisins, soumit les villes, construisit des temples et des palais somptueux. Cette splendeur suscita l’admiration des espagnols lorsqu’ils s’en emparèrent en 1521.
 
Conquête et colonisation.
En 1519, Herman Cortes et ses troupes débarquent sur les côtes mexicaines et avancent jusqu’à TENOCHTITLAN, où ils sont accueillis comme des dieux par Moctezuma II. A la suite de l’assassinat de milliers d’indiens par les hommes de Cortes, une révolte oblige les espagnols à fuir la capitale aztèque (La Noche Triste). En 1521, les espagnols assiègent TENOCHTITLAN, la détruisent et fondent sur le même site l’actuelle ville de MEXIXO. Cortes devient gouverneur de la Nouvelle ESPAGNE.
Les premiers missionnaires franciscains arrivent au MEXIQUE en 1524. Chargés de convertir les Indiens, ils construisent leurs églises avec les pierres des temples mis à bas par les conquistadores. Ils brûlent les livres et plus tard les hommes. A partir de 1571, l’Inquisition sévit au MEXIQUE. L’exploitation du Nouveau Monde et de l’Extrême Orient fit de l’ESPAGNE la plus grande puissance mondiale.
 
Le Grito et le long chemin vers la démocratie.
A partir de 1810, le père Hidalgo se soulève contre l’ESPAGNE. Il est arrêté puis exécuté. Un autre prêtre, le père Morelos brandit à son tour l’étendard de l’indépendance. Morelos, capturé en 1815, est exécuté à son tour. En 1820, accusé de trahir le Roi d’ESPAGNE, le Vice Roi Agustin Iturbide se range avec l’armée aux cotés des indépendantistes et se proclame Agustin Ier, empereur du MEXIQUE en 1823. Un an plus tard, il est trahi, déposé et assassiné. Le MEXIQUE se dote alors d’une constitution et devient une république fédérale. De 1835 à 1848, la guerre avec les ETATS UNIS se solde par la perte des territoires du TEXAS, du NOUVEAU MEXIQUE, de l’ARIZONA et de la CALIFORNIE.
C’est à partir de l’accession de Benito Juarez à la présidence de la république en 1855 que le MEXIQUE devient un pays important. Il ordonne la séparation de l’église et de l’état. Cependant, les très lourds emprunts contractés à l’étranger lui valent plusieurs interventions armées destinées à hâter le remboursement de la dette. En 1863, l’armée française occupe MEXICO. L’année suivante, Maximilien d’AUTRICHE est proclamé empereur avec le soutien de Napoléon III. En mai 1866, les mexicains battent l’armée française à PUEBLO. Maximilien est fusillé. La république est rétablie en 1867. Le général Porfirio Diaz devient président du MEXIQUE en 1876 et instaure une dictature qui va durer 35 ans.
En 1910, débute la révolution mexicaine, avec à sa tête trois leaders: Francisco Madero (assassiné en 1913), Emiliano Zapata (assassiné en 1919) et Pancho Villa (assassiné en 1923). C’est l’une des périodes les plus confuses de l’histoire du MEXIQUE. Diaz suspend les libertés civiles. En mai 1911, Pancho Villa, général de l’armée du nord contraint Diaz à se démettre. Franscisco Madero, issu d’une richissime famille d’exploitants miniers, est élu président du MEXIQUE en novembre 1911. Madero tarde à redistribuer les terres et Emiliano Zapata, général de l’armée du sud, se retire du gouvernement. Le général Reyas et Felix Diaz, le neveu du président déchu marchent sur la capitale. Le général Huerta pousse les meilleurs régiments fidèles à Madero à des assauts suicidaires, gardant ses propres troupes en réserve. Huerta fait arrêter, exécuter le président Madero puis se proclame président. Aussitôt, l’opposition se met en marche contre Huerta qui démissionne et s’enfuit en juillet 1914. Les vainqueurs entrent dans la capitale et commencent à se battre entre eux. Carranza et Obregon réunissent leurs forces et parviennent à battre Villa en 1915. Carranza devient président du MEXIQUE. En 1917, une nouvelle constitution est promulguée. Elle donne des droits sociaux aux travailleurs. Après le meurtre de Zapata en 1919, Carranza tente de fuir le pays en emportant le trésor national. Il est arrêté par Obregon et exécuté. Obregon se proclame président du MEXIQUE. Il fait assassiner Villa en juillet 1923. Son successeur Calles instaura la structure politique du MEXIQUE qui fonctionne encore aujourd’hui. En 1934, le général Cardenas, élu président, mène une politique d’indépendance économique et distribue les terres promises aux paysans depuis la révolution. En 1940, le parti révolutionnaire devient le PRI (parti révolutionnaire institutionnel). Il ne permet aucune opposition (massacre de la Place des Trois Cultures en 1968: 300 morts). En 1985, le fils du général Cardenas forme une opposition de centre gauche. La progression de l’opposition s’accentue: PAN (parti d’action national), PRD (parti révolutionnaire démocratique). Les causes de cette progression sont multiples: crise économique de 1994, dévaluations, détournements de fonds, corruption, impunité, narcotrafic, élimination des opposants, fraudes électorales. En juillet 2000, Vicente Fox (PAN) remporte les élections présidentielles.