CIRCUIT AU MAROC (août 2006)

Données historiques
 
Premiers habitants, premières conquêtes:
Berbères : Origine et histoire mal connues,
Phéniciens : XIIème siècle avant JC,
Carthaginois : A partir du Véme siècle avant JC,
Romains : A la chute de CARTHAGE (IIème siècle avant JC). Au Ier siècle avant JC, ils fondent dans le nord du MAROC la province de MAURETANIE TINGITANE (aujourd'hui TANGER). Le développement économique, architectural et culturel devient important (ville de VOLUBILIS). Effondrement de l'empire à partir de la fin du IVème siècle.
Arabes : L'expansion arabe vers l'ouest commence vers 640 pour s'achever vers 705. Le MAROC servira de base arrière pendant la campagne d'ESPAGNE. En 788, Idriss ibn Abdallah, descendant de Mahomet, s'établit à VOLUBILIS et se fait désigner chef par la tribu berbère des Aourabas. Son fils Idriss II fonde la ville de FES et parvient à rassembler les berbères du nord du MAROC en un seul royaume. A sa mort, son royaume est partagé entre ses fils.
 
Les dynasties berbères:
Des nomades originaires du SAHARA occidental progressent vers le nord. En 1061, leur chef, Youssef ben Tachfin établit la dynastie des Almoravides. Ils fondent MARRAKECH et étendent leur domination sur tout le MAROC et une grande partie de l'ESPAGNE s'emparant de VALENCE. En plus des offensives espagnoles, ses successeurs doivent faire face à des contestations grandissantes au MAROC et surtout à une nouvelle puissance venue du sud, celle de Mohamed ibn Toumert. En 1125, il s'installe à TINNEL dans le haut ATLAS. Son successeur Abd al Moumin instaure la dynastie des Almohades. Leur empire s'étend de l'ESPAGNE à la LYBIE avant de s'effondrer face aux succès des chrétiens espagnols.
Abou Youssef Yacoub refuse la défaite, s'empare de MARRAKECH en 1269, entraîne ses troupes à la reconquête de l'ESPAGNE et fonde en 1276, FES EL JEDID. La dynastie des Mérinides rétablit pendant quelques temps l'unité du MAGHREB (conquête de TUNIS en 1347). Devant l'hostilité de tribus rivales, la lutte contre les troupes catholiques espagnoles et l'installation des portugais qui fondent sur la côte des comptoirs fortifiés, la dynastie des Mérinides fait place en 1472 à celle des Wattassides qui règnera jusqu'en 1554. Pendant cette période, l'occident chrétien reprend GRENADE (1492) et reconquiert ainsi l'ESPAGNE. En outre, l'implantation des comptoirs se poursuit sur les côtes marocaines.
Originaires d'ARABIE, les Saadiens organisent une guerre sainte contre les envahisseurs chrétiens. Ils reprennent les comptoirs portugais un à un et étendent leur domination vers le sud (prise de TOMBOUCTOU en 1591). Le MAROC contrôle alors les mines de sel du SAHARA occidental et l'or des mines de BAMBOUK et du BOURE. Des colonnes d'esclaves remontent vers le nord. Les querelles intestines sont en partie à l'origine du déclin de la dynastie des Saadiens.
Les Alaouites prennent le pouvoir. C'est la dynastie qui règne encore aujourd'hui. Ils réorganisent le MAROC grâce à un système politique centralisé et luttent contre les tribus insoumises, les ottomans et les chrétiens. Au XVIIIème siècle, l'EUROPE prend pied en AFRIQUE du nord alors que le MAROC connaît sécheresse, famine et épidémies (choléra).
 
La colonisation:
Les troupes françaises débarquent à ALGER en 1830 et pénètrent au MAROC en 1844 (bataille d'ISLY). Dans le même temps, les espagnols s'emparent de TETOUAN (1860). A la suite de la conférence de MADRID (1880) qui reconnaît la souveraineté du MAROC, de nombreuses grandes entreprises s'implantent alors dans le pays.
Des mouvements de révolte éclatent un peu partout dans le pays. Devant l'impuissance du souverain Abd el Aziz, la FRANCE envisage l'installation d'un protectorat. En 1906, à ALGASIRAS, les puissances coloniales tiennent une conférence internationale. La FRANCE renonce à l'ÉGYPTE et obtient le champ libre au MAROC. Pour faire face aux émeutes anti- françaises, les troupes débarquent occupant tour à tour, OUJDA, CASABLANCA puis FES. Une crise majeure avec l'ALLEMAGNE est évitée de justesse. Le traité de protectorat est signé le 30 mars 1912. L'ESPAGNE obtient le RIF, le sud du SAHARA et différentes enclaves. La FRANCE obtient le reste du territoire. TANGER devient une zone franche internationale. Lyautey devient résident général de la partie française. Il réorganise le pays avec une grande rigueur, un profond respect pour l'Islam et intègre dans sa gestion les notables locaux.
A partir de 1919, la révolte éclate dans le RIF menaçant de s'étendre aux régions sous domination française. Les armées françaises et espagnoles s'emploient à pacifier la région jusqu'à la reddition du chef des insurgés Abd el Krim en 1926.
Les résidents généraux successeurs de Lyautey n'ont pas les qualités de diplomate de leur prédécesseur. Des aspirations nationalistes commencent à apparaître.
 
De l'indépendance à nos jours …:
En novembre 1942, les alliés débarquent à CASABLANCA. Un an plus tard, une conférence y a lieu réunissant Churchill, De Gaulle et Roosevelt qui prend position pour l'émancipation et l'affranchissement de la tutelle française. Le sultan Mohammed ben Youssef rejoint le parti indépendantiste (Istiqlal). La résidence organise sa destitution. Le sultan et ses fils sont exilés à MADAGASCAR en 1953. Manifestations, boycott des produits français, attentats, actions commando, l'échec en INDOCHINE et les troubles en ALGERIE poussent la FRANCE à rappeler Mohammed V qui rentre triomphalement au MAROC. L'indépendance est proclamée le 2 mars 1956.
A la mort de Mohammed V, Hassan II s'attache à mettre fin à toute forme d'opposition en dépit de deux tentatives d'attentats (1971, 1972). Il s'empare pacifiquement du SAHARA occidental aux mains des espagnols. La crise économique à partir de 1981 conduit à des émeutes (CASA) qui sont réprimés dans le sang. Les années 90 marquent le début d'une détente : libération de détenus politiques, instauration de deux assemblées chargées de contrôler l'action gouvernementale. Hassan II meurt en 1999.
Son fils Mohammed VI lui succède. Le MAROC attend beaucoup de son nouveau roi qui séduit par sa simplicité et par sa jeunesse. Dès son accession au trône, il libère plus de 40.000 prisonniers. Il rend son mariage public. Il entreprend de moraliser la vie publique. Des élections libres sont organisées en 2002 remportées par le parti des islamistes modérés. Le gouvernement doit faire face au chômage, à une crise persistante avec remise en cause du modèle social marocain, à des épisodes de sécheresse mais aussi aux fanatiques intégristes (attentats de CASABLANCA en mai 2003).
 
"Dieu, Patrie, Roi" à AGADIR