CIRCUIT EN JORDANIE (août 2010)
Données générales
 
 
Superficie = 89.000 km².
Capitale = AMMAN (2.1 millions d'habitants).
Villes importantes : IRBID, ZARQA.
Frontières avec la SYRIE au nord, l'IRAK au nord est, l'ARABIE SAOUDITE au sud est et ISARËL et la CISJORDANIE à l'ouest.
Point de jonction des plaques continentales de l'EURASIE, de l'AFRIQUE et de l'INDE ce qui a créé la fracture du golfe d'AQUAB (7.000 km) et la MER MORTE (400 mètres au dessous du niveau de la mer).
Trois grandes régions : vallée du JOURDAIN (région agricole), plateaux de TRANSJORDANIE, désert (80% du territoire).
Langue officielle = arabe.
Monnaie = Dinar jordanien.
Régime politique = Monarchie constitutionnelle parlementaire multipartite (le souverain est Sa Majesté le roi Abdallah depuis 1999).
Décalage horaire = 1 heure été comme hiver.
Climat : Fortes amplitudes des températures au printemps entre le jour et la nuit. Fortes amplitudes aussi entre le nord et le sud ou la vallée du JOURDAIN (à l'ouest). Climat tempéré par la présence de la mer et du désert. La température atteint 45°C en bord de mer, 30°C dans le reste du pays avec des nuits tempérées.
Point culminant : JABAL RAMM (1.754 m).
Les principales ressources sont l'industrie minière (extraction de potasse de la mer MORTE, 5ème producteur mondial, phosphates au sud d'AMMAN, manganèse, cuivre, gaz naturel, pas de pétrole), industrie textile, industrie pharmaceutique et industrie agroalimentaire. Le tourisme constitue 20% du PNB. Les jordaniens qui travaillent dans les états du golfe rapatrient des devises qui constituent plus de 30% des ressources du pays. L'agriculture ne représente que 5% du PIB (légumes, fruits, blé et tabac) dans le nord du pays et sur les rives de la vallée du JOURDAIN. Seulement 5% des terres sont cultivables. Elevage : chèvres et moutons. Les activités de services constituent 70% du PNB.
La croissance s'élève à environ 6% depuis le début des années 2000 mais est plus faible en 2009 (autour de 3%) grâce aux réformes conduites par le roi (libéralisation, ouverture sur les marchés étrangers, adhésion à l'Organisation Mondiale du Commerce, accord avec l'UNION EUROPEENNE, zone de libre-échange avec les ETATS-UNIS, la TUNISIE, le MAROC et l'EGYPTE), l'aide des ETATS-UNIS, du monde arabe et de l'EUROPE qui considèrent la JORDANIE comme la porte d'entrée du marché irakien.
Fragilité économique, déficit structurel de la balance commercial, endettement extérieur, inflation de 15% en 2008, taux de change autour de 30%, pauvreté, afflux de réfugiés irakiens, ressources hydriques insuffisantes. La JORDANIE fait partie des dix pays les plus pauvres en eau. Surexploitation des nappes phréatiques. La consommation annuelle atteint seulement 150 m3 par an et par personne (seuil de pauvreté hydrique = 500 m3).
Salaire moyen = 200 dinars jordaniens.
Population = 6,3 millions d'habitants en 2009.
Forte croissance démographique = 3,5%.
Jordaniens (sur la totalité du territoire), des palestiniens (dans les villes et les camps du nord), des circassiens (venus du CAUCASE au XIXème siècle soit près de 10% de la population), des turcs, des arméniens, des réfugiés irakiens (ils sont autour de 500.000) et des bédouins (dont le nombre diminue pour cause de sédentarisation, ils constituent la garde personnelle du roi, le "Camel Corps").
Religion = Islam, religion d'état. Religion dominante avec 96% de musulmans (sunnites). Le pays compte environ 4% de chrétiens en majorité grecs catholiques et orthodoxes.