SEJOUR SUR L'ILE DE LA REUNION (septembre - octobre 1997)
Données historiques
 

Les Iles de la REUNION, MAURICE et RODRIGUES, ont été découvertes en 1513 par un navigateur portugais Pedro de Mascarenhas d’où le nom donné à cet ensemble “MASCAREIGNES”.
En 1638, la FRANCE prend possession de l’Ile de la REUNION qu’elle baptise Ile Bourbon en 1649. Le peuplement de Bourbon débute en 1665 avec une vingtaine de personnes puis une centaine en 1671. De 1664 à 1767, l’île est concédée à la Compagnie des INDES Orientales. Elle voit se développer la culture du caféier qui fait appel à une main d’oeuvre servile venue d’AAFRIQUE. En 1788, Bourbon comptait 47.195 habitants parmi lesquels 37.984 esclaves soit plus de 80% de la population de l’île.
En 1793, l’île prend son nom actuel.
Bien que décrétée par la Convention le 4 février 1794, la suspension de la traite ne sera pas respectée. Ce n’est qu’en 1848 que l’abolition de l’esclavage devient effective à la REUNION.
Au début du XIXème siècle, la culture de la canne à sucre est introduite à la REUNION. Elle prospère grâce à une main d’oeuvre indienne, africaine et malgache.
La REUNION vit durement la seconde guerre mondiale où son approvisionnement est quasiment inexistant. Plus de 1.000 réunionnais tomberont sur les champs de bataille pour la défense de la FRANCE.
En 1946, de colonie française, l’Ile de la REUNION devient département d’outre-mer.
En 1983, le premier conseil régional est élu.