Zooparc de Beauval (41)
 
En 1970, Françoise Delord alors étudiante au conservatoire d'art dramatique de Paris, reçoit en cadeau un couple de capucins bec-d'argent, une espèce d'oiseau africaine. Elle acquiert progressivement un grand nombre d'autres espèces. Lorsque sa collection atteint 400 spécimens, elle quitte Paris avec son mari et ses deux enfants pour s'installer à Saint Aignan sur Cher et ouvrir un parc ornithologique. Très vite, le parc présente près de 2 000 oiseaux au public.
En 1989, Beauval devient un parc zoologique avec l'accueil de fauves et de singes. En 1991, le parc accueille les premiers tigres blancs qui constituent une attraction unique en Europe. En 2012, après six ans de négociations au plus haut niveau, Yuan Zi et Huan Huan, un couple de pandas géants arrivent dans le parc. Seuls 19 parcs en accueillent hors de Chine.
Le parc n'a de cesse de s'agrandir et de se moderniser: serre des grands singes, vivarium, serre des oiseaux, piscine à otaries, nurserie, serre tropicale accueillant gorilles et lamantins (un million de litres d'eau), plaine africaine (trois hectares), serre australienne des koalas et des kangourous arboricoles, bassin pour manchots de Humboldt, plaine sud-américaine, plaine asiatique, zone "Sur les hauteurs de Chine", enclos des dromadaires et watusis, île des gorilles des plaines de l'ouest, amphithéâtre pour le spectacle des oiseaux (3 000 places), marais africain pour les hippopotames. En revanche, sous la pression de nombreux opposants, le zooparc abandonne son projet d'installation d'un delphinarium.
Aujourd'hui, le parc accueille 8 000 animaux de 600 espèces différentes sur plus de 30 hectares. Parmis eux, des animaux rares et parfois uniques en France: paresseux, koalas, kangourous arboricoles, okapis, lamantins, tigres et lions blancs, pandas géants, alligators albinos. Le parc comptabilise environ 450 naissances par an. Il est fréquenté par plus de 900 000 visiteurs par an ce qui en fait l'un des zoos les plus visités de France. En 2013, il employait 170 salariés permanents et avait un chiffre d'affaires de plus de 30 millions d'euros.
 
Ile des lémuriens
 
Vari roux
 
Lemur catta
 
Macaques de Barbarie
 
 
 
Colobe guéréza
 
Ile des gorilles
 
 
 
 
Chimpanzés
 
Raton laveur
 
Puma
 
Ours brun
 
 
Jaguar
 
Lions d'Afrique
 
 
 
 
Lions blancs
 
Piscine des otaries
 
 
 
Manchot de Humboldt
 
Anes de Somalie
 
Tapir
 
 
Capybara
 
Oryx gazelle
 
 
Cobe de Lechwe
 
Savane africaine
 
Girafes
 
 
 
 
 
Rhinocéros blancs
 
 
 
 
Zèbres de Grévy
 
 
Gnou bleu
 
Hippotragues noirs
 
Springbok
 
 
Suricate
 
Otocyon
 
Porc-épics
 
Tortues géantes d'Aldabra
 
 
Maison des éléphants
 
 
 
Parc pour hippopotames
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nyalas
 
 
 
Potamochères
 
Sitatunga
 
Petit koudou
 
Bongo
 
 
 
Okapi
 
Tapirs à dos blanc
 
Muntjac
 
Cerf axis
 
Nigault
 
Rhinocéros indiens
 
Tigre de Sumatra
 
Tigre blanc
 
Takins
 
 
 
Enclos des pandas géants
 
 
 
 
Serre tropicale des lamantins
 
 
 
 
 
 
Lamantins
 
 
 
Serre tropicale
 
Enclos des paresseux
 
 
Tatou à trois bandes / Chevrotain malais
 
Calao rhinocéros
 
 
 
 
Condor
 
Vautours fauves
 
Flamants roses
 
Paon
 
 
 
Bassin des pélicans
 
 
Rivières aux canards
 
 
 
Plan d'eau des grues et des cigognes
 
 
 
 
 
Kangourou roux
 
Serre australienne / Kangourou arboricole
 
Koala
 
 
 
 
 
 
 
 
Mes commentaires:
Très beau parc visité à l'occasion du pont de l'Ascension de 2016 autant dire en même temps qu'une cohorte de visiteurs qui a conduit le parc à prendre la décision d'en bloquer l'accès. Je vous laisse imaginer les files d'attente où l'on piétine pendant de longues dizaines de minutes, les visiteurs qui s'agglutinent devant les enclos pour prendre une photo ou la foule qui se presse lors des diverses manifestations ou devant les points restauration. Un véritable cauchemar et je dirais même que le qualificatif est faible ! Le Zooparc de Beauval constitue néanmoins le plus beau parc qu'il m'ait été donné de visiter. L'enclos des hippopotames and Co et la savance africaine constituent à mon sens les plus belles curiosités. Beaucoup d'expèces que je voyais ici pour la première fois. A revoir en dehors des périodes d'affluence.