Saint Antoine l'Abbaye (38)

En 1070, Jocelin de Châteauneuf ramène de Terre Sainte les reliques de Saint Antoine l'égyptien et les dépose dans le village de La Motte-aux-Bois qui devient Saint-Antoine-en-Viennois puis Saint-Antoine l'Abbaye. Les bénédictins de Montmajour s'y installent et commencent à construire une église. Parallèlement, une confrérie charitable, la Maison de l'Aumône, édifie des hôpitaux pour y accueillir les malades du Mal des Ardents ou Feu de Saint Antoine (conséquence de l'ingestion d'alcaloïdes produits par l'ergot du seigle, le champignon Purpurea claviceps). En 1289, l'abbaye est confiée par le pape Boniface VIII aux chanoines Antonins. Saint-Antoine-l'Abbaye devient l'abbaye-mère de l'ordre hospitalier de Saint Antoine. La commanderie passe à l'ordre de Saint Jean de Jérusalem en 1777. Une partie de l'abbaye est achetée par Jean-Claude Courveille pour fonder une école en 1826. L'église abbatiale du XIVème siècle est classée dès 1840. En 1896, le monastère est érigé en abbaye et est confié aux chanoines réguliers de l'Immaculée Conception.'arrivée des reliques de saint Antoine l'égyptien ramenées de Terre Sainte par Jocelin de Châteauneuf vers 1070, le village de La Motte-aux-Bois devient Saint-Antoine-en-Viennois avant de prendre son nom actuel de Saint-Antoine-l'Abbaye.
Aujourd'hui, Saint-Antoine-l'Abbaye est un village d'un peu plus de 1 000 habitants.
Son patrimoine est important bibliothèque, infirmerie, écuries et jardins. La plupart de ces édifices ont été remaniés aux XVII et XVIIIèmes siècles : porte de l'abbaye (1657 - 1658), église avec façade de style gothique flamboyant (édifiée de 1130 au XVème siècle avec une interruption de 1289 à 1337 et un incendie qui détruisit clocher et toitures en 1422), maison abbatiale, grand-cloître, grand réfectoire, noviciat.
 
Porte de l'abbaye
 
 
 
Clocher de l'église-abbatiale
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mes commentaires:
Promenade au coeur d'un village médiéval qui ne manque pas de charme. L'église-abbatiale présente de belles peintures polychromes à restaurer.