Marseille (13)

Le site de Marseille est occupé depuis longtemps en tous cas bien avant la fondation de la ville par les phocéens comme l'attestent la découverte de la grotte Cosquer (calanques de Marseille, 27.000 - 19.000 avant JC) et l'implantation néolithique qui remonte à 6.000 avant JC.
La fondation de la cité remonte à 600 avant JC avec l'installation de colons grecs venus de Phocée (aujourd'hui Foça en Turquie). Selon la légende, la fille de Nanos, chef de la tribu des ségobriges, choisit comme époux Protis, chef des grecs fraichement débarqués. Cette union permis la fondation d'une nouvelle cité sur les rives du Lacydon, petit cours d'eau qui débouchait au nord-est du Vieux Port. Son nom est Massilia. La ville se développe grâce au commerce (Grèce, Asie mineure, Rome), se fortifie, s'administre librement (directoire de quinze " premiers " choisis parmi les six cents sénateurs) et rayonne diffusant l'écriture chez les peuples gaulois.
Massilia se range aux cotés de Carthage pendant les guerres puniques. Pendant le conflit opposant César à Pompée, Marseille refuse de prendre partie mais accueille les émissaires de Pompée. La ville est prise par les légions de César après un siège de deux mois. Elle doit se soumettre à Rome et est rattachée à la province Narbonnaise d'où son déclin au profit de Narbonne et d'Arles. A l'époque d'Auguste, la ville connaît une nouvelle phase de développement avec un forum, un théâtre et des thermes. L'activité portuaire ne cesse de croître jusqu'au Bas Empire. La ville se dote d'une cathédrale à partir du Vème siècle et d'un monastère, le monastère Saint Victor.
Le Moyen âge est marqué par des destructions et des pillages : wisigoths, ostrogoths, francs, sarrasins en 838, pirates grecs en 848, derniers carolingiens en 923. Marseille est pillée par Charles Martel qui reprend en main la Provence. Elle perd alors de son importance. Après l'an mille, elle devient un territoire des comtes de Provence. Son port est florissant grâce aux croisades. Les marseillais sont présents en Afrique du Nord et à Saint Jean d'Acre. La grande peste pénètre en Europe par le port en 1347.
En 1481, le comté de Provence est transmis par testament au royaume de France. En 1524, les français défendent la ville assiégée par l'armée du Saint Empire romain germanique. François Ier fait construire le château d'If entre 1526 et 1529. En 1536, Marseille se bat contre Charles Quint. En 1720 - 1722, une nouvelle épidémie de peste fait de très nombreuses victimes (40.000 morts sur 75.000 habitants). La ville subit ensuite la crise économique provoquée par la guerre de Sept Ans (1756 - 1763). Pendant toute cette période, son trafic portuaire augmente.
La Révolution française fait perdre à Marseille ses dernières spécificités qu'elle avait toujours tentées de conserver. Le chant révolutionnaire de Rouget de Lisle, jeune officier du génie, est très vite adopté par les marseillais. Chantée à Paris, l'œuvre trouve aussitôt son nom : ce sera la Marseillaise. Son soutien aux idées révolutionnaires vaut à Marseille de subir le blocus continental.
Les activités commerciales de Marseille se développent grâce à la traite négrière au XVIIIème siècle, l'apparition de la navigation à vapeur, la fin de la piraterie, aux conquêtes de la France à partir de 1830 et enfin grâce au canal de Suez. La ville prospère et sa population double entre 1870 et 1940. Les grands chantiers se succèdent : basilique Notre Dame de la Garde (1853 - 1864), palais des Arts (1864 - 1874), préfecture, chemin de fer (Marseille - Avignon en 1848, - Lyon en 1854, - Paris en 1857).
En 1871, la ville connaît une insurrection similaire au soulèvement de la Commune de Paris. Elle se solde par l'exécution de Gaston Crémieux, chef des insurgés.
En juin 1940, Marseille est bombardée par les allemands. Les troupes allemandes franchissent la ligne de démarcation suite au débarquement américain en Afrique du Nord et occupent Marseille à partir du 12 novembre 1942. La " rafle de Marseille " a lieu dans la nuit du 22 ou 23 janvier 1943. Cette nuit là, plusieurs milliers de personnes sont arrêtées. Deux jours plus tard, le général SS Oberg, assisté de René Bousquet, fait expulser 30.000 personnes habitants le quartier du Vieux Port et fait dynamiter les immeubles. Marseille vit au rythme des alertes aériennes. Le bombardement américain du 27 mai 1944 fait près de 2.000 victimes. A la suite du débarquement allié en Provence le 15 août 1944, les allemands détruisent les installations portuaires et coulent de nombreux navires. Les FFI de Gaston Defferre organisent la libération de la cité. L'insurrection doublée d'une grève générale débute le 21 août. La situation se présente mal jusqu'à l'arrivée des tirailleurs algériens qui entrent dans Marseille le 23. La capitulation du général Shaeffer intervient le 28 août.
Marseille connaît une nouvelle période difficile à partir des années 1950 avec l'indépendance progressive des possessions françaises. Plus tard, elle doit faire face l'afflux de 130.000 pieds noirs auxquels s'ajoutent des harkis et des immigrés algériens.
Le développement des industries pétrolières et sidérurgiques donne un nouveau souffle à Marseille. Grace au programme Euroméditerrannée, elle s'engage dans de vastes travaux de restructurations urbaines.
Marseille est la troisième agglomération de France après Paris et Lyon mais deuxième pour sa population intra-muros derrière Paris. Son port est aujourd'hui le premier port maritime français et le troisième port de marchandises européen.
 
Panorama de Marseille
 
1/ Vieux Port
 
 
2/ Notre Dame de la Garde
A l'origine, sanctuaire où s'établit un ermite en 1214. Une première chapelle a été construite en 1218. Plusieurs autres suivirent au fil des siècles.
La basilique actuelle date de 1851 - 1864. Elle est située sur un éperon calcaire à 149 mètres d'altitude sur les soubassements d'un ancien fort du XVIème siècle construit à la demande de François Ier. Elle comporte deux parties : une crypte creusée dans le roc et une église haute de style romano-byzantin. Au sommet du clocher de 41 mètres de haut, une tour de 12.5 mètres sert de piédestal à une statue monumentale de la Vierge à l'enfant de 11.2 mètres de haut réalisée en cuivre doré à la feuille. Le poids de la statue s'élève à 9.976 kg et le bourdon avec son battant à plus de 8600 kg. Le tour du poignet de l'enfant Jésus mesure 1.10 m.
 
 
 
 
 
Crypte
 
 
Basilique
 
 
 
 
3/ Château d'If
Il s'agit de la première forteresse royale de Marseille construite sur ordre de François Ier. La première garnison s'y établit en 1531. Le fort a un plan carré avec trois tours ce qui faisait du château d'If une puissante citadelle. La caserne Vauban est ajoutée en 1702.
Les premiers prisonniers sont enfermés en novembre 1540. Le château d'IF devient une prison jusqu'en 1914.
Le héro du roman " Le Comte de Monte-Cristo " d'Alexandre Dumas, Edmond Dantès, y a été emprisonné.
 
 
4/ Palais du Pharo
Construit en 1858 à la demande de Louis Napoléon Bonaparte pour l'impératrice Eugénie, il est converti en hôpital pour abriter les cholériques, en institut antirabique puis en école avant de devenir l'institut des médecines tropicales du service de santé des armées.
 
 
Mes commentaires :
Rien de particulier à dire d'autant que je n'ai pas du tout été subjugué par la beauté de la cité phocéenne. Circulation difficile plus encore que dans les grandes villes.