Le Puy-en-Velais (43)

 
Connu sous le nom romain d'Anicium, le Puy-en-Velay devint successivement la capitale des celtes vellaves puis celle du Velay au Moyen Age.
A la chûte de l'empire romain, l'évêché de Saint Paulien fut détruit par les barbares qui envahirent la région. L'évêque décida de s'installer au Puy-en-Velay, site plus facile à défendre. A la suite de miracles sur le Mont Anis, une église est construite vers 430. C'est le début de la prospérité du Puy-en-Velay. Des milliers de pélerins affluent pour prier devant la "Pierre aux fièvres" ou plus tard devant la vierge noire, don de Saint Louis. C'est aussi le point de départ de la "Via podiensis" vers Saint Jacques de Compostelle en Espagne. A partir du Xème siècle, le Velay devint comté évêché au profit de l'évêque du Puy. En 1095, le pape Urbain II désigne Adhémar de Monteil, évêque du Puy, comme légat pour la première croisade (1095 à 1099). Après 1307, le Puy devient une commune élisant ses propres consuls. Le Velay dépend alors du gouvernement royal du Languedoc. Le Puy résista victorieusement aux attaques des huguenots cévenols qui firent subir de grands dommages à la ville. Pendant de longs mois, Le Puy se refusa à reconnaître Henri IV comme roi de France malgré son abjuration. Outre les nombreux pélerins, le Puy-en-Velay doit aussi sa prospérité à sa célèbre dentelle. Il est fait mention de cette activité à partir de 1408. En 1640, le parlement de Toulouse, enregistrant une ordonnance du roi Louis XIII, interdit le port de la dentelle. Le secteur qui emploie 70.000 femmes connait une crise insurmontable. Un père jésuite, Jean-François Régis parvint à faire annuler la décision du parlement. Une sénéchaussée indépendante demeure au Puy jusqu'en 1789.
Aujourd'hui, Le Puy-en-Velay reste un important lieu de pélerinage et accueille chaque année 700.000 visiteurs. La production de dentelle est anecdotique.
 
1/ Cathédrale
De style roman, la cathédrale a été construite à l'endroit où avait été édifiée une église vers 430. Elle fut agrandie aux XIème et XIIème siècles. Elle présente des influences dues aux apports de l'Orient et de l'Espagne Mauresque. A voir la "Pierre des Fièvres", la Vierge Noire (XVIIème siècle).
 
 
 
 
 
 
 
Saint Jacque de Compostelle
 
Vierge Noire
 
2/ Cloître de la cathédrale
Edifié aux XIème et XIIème siècle, il s'agit d'un des plus beaux ensembles romans d'Europe. La salle de réunion du chapitre est ornée d'une fresque d'inspiration byzantine du XIIIème siècle.
 
 
 
3/ Rocher et chapelle Saint Michel d'Aiguilhe, chapelle Saint Clair, oratoire Saint Gabriel
La chapelle a été édifiée en 962 au sommet d'un rocher haut de 82 mètres et issu du volcanisme.
 
 
 
 
 
 
4/ Rocher Corneille et statue de Notre Dame de France
Erigée en 1860 à partir du métal des canons pris aux Russes lors de la guerre de Crimée et offerts par Napoléon III. Oeuvre de JM Bonnassieux, elle mesure 22.7 mètres, 17 mètres au niveau de son plus grand périmètre et pèse 110 tonnes.
 
 
5/ Musée Crozatier
Inauguré en 1868, il abrite des collections très diversifiées.
 
 
 
 
6/ Eglise du Collège
Ancienne chapelle du collège des Jésuites édifiée en 1605.
 

7/ Ville

Hôtel Dieu
 
 
 
Etablissement originel Verveine du Velay
 

8/ Puy de Lumières 2017

 
 
 
 
 
 
9/ Espaly - Saint Marcel
Petite ville située immédiatement à côté du Puy-en-Velay, cette commune est le résultat de la fusion pendant la Révolution de deux entités distinctes Espaly et Saint Marcel.
La basilique Saint Joseph de Bon Espoir d'Espaly, achevée en 1918, occupe l'emplacement de l'ancienne chapelle d'un château fort. La statue mesure 22.4 mètres de haut. La basilique massive avec deux tours crénelées a été construite de 1913 à 1916.
 
 
Basilique
 
 
 
Grotte - chapelle
 
Saint Joseph de Bon Espoir d'Espaly
Mes commentaires:
Ville très agréable à découvrir. Un circuit pédestre très facile permet d'accéder à tous les sites dont le plus intéressant reste sans aucun doute le Rocher et la Chapelle Saint Michel d'Aiguilhe. En une journée, il est possible de visiter les monuments les plus importants. Inutile de consacrer beaucoup de temps à la visite du musée Crozatier un rien ennuyeux.