La Louvesc, Saint Symphorien de Mahun et Veyrines (07)
 
Le village de La Louvesc est situé à 1050 mètres d'altitude à proximité d'Annonay dans le nord Ardèche. C'est un lieu de pélerinage très fréquenté toute l'année (Saint François Régis, Soeur Thérèse Couderc) mais aussi le point de départ de très nombreux chemins de randonnées permettant la découverte de la Haute Ardèche et des monts du Vivarais.
 
Basilique Saint François Régis
 
 
Chapelle Saint Régis
 
Fontaine Saint Régis / Cénacle / Chapelle Saint Ignace

Depuis La Louvesc, une randonnée d'environ 20 kilomètres permet d'atteindre trois sites intéressants de la région: le Chirat Blanc, Saint Symphorien de Mahun et Veyrines. Depuis le centre de La Louvesc, prendre la direction de la fontaine de Saint Régis poursuivre la route sur environ 50 mètres pour prendre un chemin sur la gauche direction Saint Symphorien de Mahun via la Croix de Signol et la Croix du Suc. En cours de route, forêts de résineux, beaux panoramas, site mégalithique du Chirat Blanc. Au bas du village de Saint Symphorien de Mahun, prendre la direction de Veyrines. Après la visite du prieuré, prendre, dérrière l'église, le chemin qui monte en direction de La Louvesc via le mont Chaix. Dénivelé = 800 mètres, durée approximative = 5 heures 30 visites non comprises.

Myrtilles

Chirat Blanc: De "chièr" en patois (amas de pierres, provenance celtique) et blanc (pour le quartz qui composerait l'amas rocheux). Restes mégalithiques d'une enceinte fortifiée qui protégeait une centaine de cabanes qui dateraient d'une période comprise entre le Néolithique et la période gauloise (800 avant JC).

Figure représentant une vue aérienne du Chirat Blanc

Enceinte

Vues depuis le Chirat Blanc

Saint Symporien de Mahun: Petit village situé sur le flanc d'une colline. Eglise du XIIIème siècle avec des restes d'une construction du XIIème, remaniée aux XIV et XIXèmes siècles et restaurée en 1966.

Veyrines: Hameau de Saint Symphorien de Mahun. Il est fait mention d'une petite église à Veyrines dès 970. En 1050, le seigneur de Mahun, Aymon de Pagan, fait don de l'église de Notre Dame de Veyrines et de terres à l'abbaye de Saint Chaffre. L'un de ses fils, Foulques est le premier moine du prieuré. L'église est classée monument historique depuis 1939 et la croix de peste du XVIème siècle depuis 1932.

Prieuré de Veyrines

Panorama depuis le prieuré

Croix de peste

Moulin de Faure

Mes commentaires :
Village très fréquenté surtout en été car on y trouve un peu de fraîcheur. Site bien connu des ramasseurs de champignons mais aussi des cueilleurs de myrtilles. Ce village ne m'emballe pas mais reste un point de passage obligé du touriste en vacances ou de passage dans le nord Ardèche. A découvrir l'excellent pain de seigle de la boulangerie au bas de la rue qui conduit au cénacle puis à la fontaine Saint Régis. La randonnée qui conduit à Saint Symphorien de Mahun puis à Veyrines permet de découvrir des panoramas de toute beauté en alternance avec des parcours au coeur de forêts de résineux.

  vers Images de France / vers Images du Nord Ardèche