Château du Haut Koenigsbourg (67)

Le château du Haut Koenigsbourg est situé sur les hauteurs de la commune d’Orschwiller dans le département du Bas-Rhin. Son nom francisé signifie en allemand « haut château du roi ».
A partir de 1079, la famille de Hohenstaufen prend en main la destinée de la région après qu’Henri IV, empereur du Saint Empire germanique, ait nommé Frédéric de Hohenstaufen, dit l’Ancien, duc de Souabe. Pour asseoir son pouvoir sur la région, Frédéric le Borgne de Hohenstaufen fait construire le château de Stauf et d’autres encore pour constituer une ligne de défense. Ces châteaux sont parfois construits sur des terres qui ne lui appartiennent pas. C’est le cas du château du Haut Koenigsbourg qui est construit sur les terres des moines de l’abbaye de Lièpvre.
Les ducs de Lorraine prennent possession du château à partir du XIIIème siècle. Les sires de Rathsamhausen puis de Hohenstein y règnent jusqu’au XVème siècle. Point de repli de chevaliers brigands, le château est pris par une armée bien équipée constituée par les villes de Colmar, Strasbourg et Bâle.
Bien que bien endommagés, le château est confié à la famille des Thierstein en 1479. Ils le reconstruisent et adaptent ses défenses à l’artillerie avec un bastion constitué de deux tours d’artillerie, d’un mur épais et d’un mur de protection.
A la mort du dernier descendant des Thierstein, le château est racheté par Maximilien Ier, empereur romain germanique. Le château n’est plus entretenu. En 1633, il tombe aux mains des suédois lors de la guerre de Trente Ans. Peu de temps après, un incendie détruit la forteresse qui est désormais laissée à l’abandon.
Le site est classé monument historique en 1862. Il est racheté par la commune de Sélestat en 1865.
A la signature du traité de Francfort, l’Alsace devient allemande. La ville de Sélestat offre les ruines et les terres à l’empereur Guillaume II de Hohenzollern. Il souhaite y créer un musée destiné à assurer la promotion de l’empire allemand. Les travaux de restauration durent de 1901 à 1908 mais les finitions et l’achat de collections dureront jusqu’en 1918. La restauration présente quelques incohérences même si l’on admet aujourd'hui que l'ensemble est plausible. La salle du Kaiser n’est pas restituée comme elle était à l’origine. Cette salle était en fait composée de deux étages et de plusieurs pièces. C’est Guillaume II qui a imposé ce choix qui montrait la grandeur de l’état allemand.
A l’issue de la Première Guerre mondiale, le château du Haut Koenigsbourg revient à la France lors de la restitution de l’Alsace-Lorraine.
Le conseil général du Bas Rhin en est le propriétaire depuis 2007. Il accueille près de 550.000 visiteurs par ans.
 
Maquette de la station de la source
 
Maquette du château avant sa restauration
 
Maquette du château restauré
 
Vue du donjon
 
 
 
 
 
Armes des Tierstein sur la porte d'entrée
 
 
Mur d'enceinte
 
Porte d'honneur
 
Armoiries des Hohenzollern
 
Fontaine de la cour basse
 
Cour basse
 
Moulin à vent
 
Porte d'entrée du logis
 
 
Porte des Lions
 
Puits
 
Cour intérieure et escalier octogonal
 
 
 
 
 
Cuisine
 
 
Antichambre de l'Impératrice
 
Chambre de l'Impératrice
 
 
Salle du kaiser
 
 
 
 
 
 
Chambre Lorraine
 
Le Graoully, dragon du folklore de Metz
 
 
Chapelle
 
 
Appartements sud
 
 
 
 
Salle des trophées de chasse
 
 
Salle d'armes
 
 
 
 
Jardin supérieur
 
Vue depuis le grand bastion
 
 
 
 
 
 
 
Mes commentaires:
La visite est passionnante aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Le château a été restauré avec soin. Pour la visite guidée, il faut compter un peu moins d'une heure. Magnifique panorama depuis le grand bastion: plaine d'Alsace, vallées et ballon des Vosges, Forêt Noire, Alpes ... Autant vous dire que je n'ai pas vu grand chose le jour de ma visite !!!