Château de Crussol (07)

Située sur la commune de Saint Peray en Ardèche, cette forteresse médiévale du début du XIIème siècle est construite sur les bords d'un plateau rocheux qui domine la vallée du Rhône. Elle s'étendait sur trois hectares et comprenait un ensemble composé d'environ 140 maisons et d'un château au sommet de la colline. L'ensemble était protégé par des remparts et par des tours. Elle contrôlait une voie de communication très fréquentée.
A l'origine, on trouvait un donjon avec un petit bourg accolé. Le site était entouré d'une palissade en matière périssable. Après sa destruction par un incendie, il est rebâti en pierre calcaire au XIIème siècle par un seigneur nommé Gérold Bastet, ancètre de la famille de Crussol. A la fin du XVème siècle, un mariage unit les familles de Crussol et d'Uzès. Le château est alors abandonné pour celui de Charmes. Pendant les Guerres de religion, il est pris et incendié à plusieurs reprises par les différents belligérants avant d'être dé-fortifié sous le règne de Louis XIII. En octobre 1855, un tir de mine dans la carrière située à proximité fait s'effondrer une partie de l'édifice. En 1952, la foudre détruit une partie de la dernière échauguette. Enfin, en février 2014, un important éboulement touche une partie de la montagne de Crussol.
Le château fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis mai 1927. La commune de Guilherand-Granges l'acquiert en 1984 et, avec le soutien de la communauté de communes Rhône-Crussol, oeuvre à sa réhabilitation.
Les ruines du château ainsi que le rocher de Crussol constituent l'un des 18 sites naturels classés de l'Ardèche. Il abrite une végétation constituée de pelouses sèches, de chênaies vertes, de landes et, dans une moindre mesure, d'une chênaie pubescente. On y trouve des orchidées dont la plupart sont des espèces protégées. Une faune variée s'est établie dans ces prairies steppiques subcontinentales.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Mes commentaires:
Visite agréable qui peut se poursuivre par une randonnée sur le plateau. Les ruines abritent une faune et une flore caractéristiques. Panorama exceptionnel sur la vallée du Rhône.